Blog dédié à la maladie de Lyme et à ses coinfections… Mon parcours.

Je constate depuis au moins deux ans, un symptôme, que bien que « comique » reste néanmoins un peu gênant, c’est la réaction exagérée de sursaut qui se présente comme ceci:  https://www.youtube.com/watch?v=8JdeMenMTL4

Blague à part, il est très gênant d’avoir ces réactions plusieurs fois par jour tout au long de la journée. Certains trouvent cela amusant, mais croyez moi ça ne l’est pas.

Le reste de mes symptômes se sont nettement améliorés mais ce dernier est encore très persistante.

A la recherche des réponses, je fais un tour sur PubMed et je trouve un article sur un cas similaire au mien, où la borréliose s’est manifestée de cette manière.

Non, encore une fois, ce n’est pas « dans ma tête » mais plutôt dans le tronc cérébral que ça se passe…

A continuation, la traduction de l’article. Bonne lecture 😉

Réaction exagérée (Myoclonie) de sursaut provoquée par la borréliose de Lyme

Observation Clinique d’un patient

Julia Schoof, 1 Christian Kluge,1 Hans-Jochen Heinze,1 and Imke Galazky1

Résumé

Introduction

La réaction de sursaut normale est une forme de myoclonie physiologique. L’origine physiologique de celle-ci se situe dans le tronc cérébral. Les réactions de sursaut pathologique se caractérisent par une réponse exagérée suite à une stimulation triviale et donc pas surprenante. Les formes symptomatiques de cette réponse exagérée de sursaut peuvent être dues à une variété de troubles du tronc cérébral. Cependant, nous avons trouvé peu de données sur ces réactions étant induites par une neuroborréliose. Nous rapportons donc le cas d’un patient avec cette présentation inhabituelle.

Présentation du cas

Un homme de 69 ans, de race blanche présentant une réaction de sursaut myoclonique depuis deux semaines et depuis quatre semaines, une vision double, des difficultés à la marche avec des douleurs lancinantes localisées sur la région thoracique supérieure. L’examen neurologique a montré une réaction de sursaut excessive de son tronc supérieur provoqué par une stimulation visuelle et tactile, un signe de Lhermite positif, une paralysie légère de son sixième et septième nerf crânien, une dysarthrie modérée, des réflexes tendineux très vifs, une pallesthésie de ses jambes, et une ataxie de la marche. Le diagnostic de neuroborréliose a été confirmé par l’examn du liquede céphalo-rachidien. Sous traitements par Ceftriaxone par voie intraveineuse, le patient a eu une amélioration considérable présentant une rémission complète lors du suivi au bout de deux mois.

Conclusions

Ce cas illustre le rôle de caméléon qui présente la neuroborréliose : même si le large éventail des symptômes qui présente la neuroborreliose ont été décrits, à notre connaissance, ce rapport est le premier sur une forme symtpomatique d’une reaction de sursaut pathologique en tant que signe prédominant de la neuroborréliose.

Source: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3667138/

NCBI, « Centre américain pour les informations biotechnologiques »

 

Publicités

Commentaires sur: "Réaction exagérée (Myoclonie) de sursaut" (2)

  1. Bonjour Alexia, vos résultats sont encourageants… Pouvez vous SVP me contacter en message privé, je me soigne depuis 2 ans et suis suivi par les allemands… Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :